On l'appelle aussi "herbe de St Marc" ou "herbe aux vers", "menthe-coq"....
                              
                 P8290022

C'est une plante aromatique vivace très résistante, à l'odeur très amère.
Elle peut atteindre 1,50 m et fleurit en petits boutons groupés, jaune d'or, de juin à septembre. Les nouvelles feuilles ont un aspect tout racorni et fripé ( au début, je croyais qu'elles étaient fanées !!).

                             P9080022   

                    P9080021
                   
Elle a des vertus vermifuges et éloigne les insectes : elle repousse les puces et un brin dans les armoires chasse les mites. Au jardin, elle repousse les mouches et les fourmis ainsi que les pucerons ( planté entre la santoline et la tanaisie, mon rosier a été épargné par les pucerons effectivement).
Charlemagne ordonna la culture de la tanaisie dans ses potagers !! Et pour chasser les mouches dans les maisons, on en éparpillait sur le sol.
Dans son traité de médecine, au 12ème siècle, Ste Hildegarde ( lire sa biographie écrite par Régine Pernoud " Hildegarde de Bingen" en livre de Poche) la mentionne déjà.
Au Moyen-Age, malgré son extrême amertume, on en faisait des beignets ! Elle entre dans la composition de la Bénédictine et en Angleterre, on l'utilise pour parfumer puddings et gâteaux.